Garde bilingue : les avantages d’une garde en anglais dés tout petit

Vous souhaitez que vos enfants parlent une seconde langue avec facilité ? Une baby-sitter bilingue est peut-être votre mode de garde idéal.

Les avantages de l’immersion linguistique

L’immersion linguistique dès le plus jeune âge a de nombreux bénéfices sur le développement des enfants. Le cerveau humain est de manière générale, très malléable. Alors que celui des touts petits n’est pas encore complètement formé, ils créent de nouvelles connexions neuronales tous les jours. Il leur est donc plus facile d’apprendre une seconde langue, mais cet apprentissage a également des effets étonnant sur leur cerveau. Plusieurs études ont montré qu’ils développent :

  • de meilleures capacités d’attention et de concentration
  • une meilleure autonomie
  • une curiosité intellectuelle naturelle
  • une meilleure compréhension du monde et des intentions de leurs interlocuteurs.

Il n’est cependant pas toujours facile d’immerger ses enfants dans l’apprentissage d’une langue, qu’il s’agisse de l’anglais, de l’espagnol ou même du japonais. À moins de vivre dans un pays étranger ou d’être une famille multilingue, l’environnement de l’enfant sera principalement monolingue. La garde bilingue peut ainsi devenir une solution pour immerger régulièrement votre enfant.

La garde bilingue : l’apprentissage en immersion partielle

Cette solution de garde permet à votre enfant d’être au contact d’une langue étrangère de manière régulière. Chez Jassimile, les nourrices sont le plus souvent de jeunes étudiantes étrangères venues faire leurs études en France, ou des nounous françaises, bilingues dans la langue voulue. Ainsi votre enfant est exposé à une seconde langue une partie de la journée et apprend également à communiquer dans cette dernière. Cela peut se faire aussi bien en garde à domicile toute la journée pour les jeunes enfants, qu’en accompagnement du matin ou sortie d’école pour les plus grands. Il est même possible de mobiliser votre intervenante bilingue de façon occasionnelle : week-ends, soirées, ect.

L’apprentissage se fait ainsi naturellement et de façon ludique, à travers des échanges quotidiens et des jeux linguistiques. La garde d’enfants bilingue permet à l’enfant de rester dans un environnement familier, d’apprendre une langue sans s’en rendre compte, et vous permettra de vous passer de dépenses supplémentaires en cours d’anglais, ou autres.

Les avantages pour les enfants multilingues

Notre service de baby sitting bilingue est ouvert à tous, peu importe le niveau de l’enfant. En effet, si votre enfant possède déjà un niveau avancé en langue, votre baby-sitter pourra l’aider à maintenir son niveau ou bien à la perfectionner. C’est également une excellente solution pour les enfants expatriés qui ont besoin d’une transition en douceur.

Plus d'articles

Identifier les aides financières à l’embauche d’une femme de ménage

Embaucher une femme de ménage peut représenter un certain coût pour une famille. Faute de moyens financiers suffisant, beaucoup renonce donc à prendre une aide à domicile pourtant parfois bien nécessaire. Sous certaines conditions, il est cependant possible d’obtenir des aides financières.

L’aide au domicile des familles

La CAF (Caisse d’Allocations Familiales) propose une aide financière aux familles rencontrant des “difficultés ponctuelles liées à un événement particulier”. Ces difficultées pouvant avoir une répercussion sur la vie quotidienne et l’équilibre de la famille, la CAF alloue une aide en fonction du quotient familiale. Des professionnels du social peuvent notamment vous aider pour les tâches ménagères, mais aussi pour la garde des enfants, les tâches administratives… toujours en votre présence.

Cette aide est allouée sous certaines conditions. Il faut pouvoir justifier l’événement à l’origine de la demande (grossesse, naissance, séparation ou divorce, incarcération ou décès d’un parent, famille nombreuse ou recomposée, hospitalisation, maladie…). Il faut également déjà être allocataire du régime général des allocations familiales.

Les aides financières pour les personnes âgés

Les personnes âgées qui ne peuvent plus effectuer leur tâches ménagères seuls et qui n’ont pas les ressources financières suffisantes pour employer une aide à domicile peuvent, sous certaines conditions bénéficier d’une aide financière :

  • au delà de l’impossibilité de faire son ménage, l’intervention d’une aide ménagère doit permettre le maintien au domicile de la personne âgée dépendante ;
  • il existe également des conditions de ressources pour obtenir une aide financière : 868,20 € pour une personne seule, 1 347,88 € pour un en couple ;
  • elle peut-être obtenue à partir de 65 ans ou 60 ans si vous êtes inapte au travail. Dans certains cas particuliers, il est possible de l’obtenir avant 60 ans en cas de retraite anticipée.

Selon votre profession, il faudra vous adresser à la Mutualité Sociale Agricole (MSA), à la Caisse d’assurance retraite (CARSAT) ou à la sécurité sociale des indépendants (RSI).

La réduction d’impôt pour l’emploi à domicile

Pour certaines dépenses liées aux services à la personne, il est possible d’obtenir un crédit d’impôt. Cet avantage fiscal est accordé à tous les contribuables quelques soit leurs revenus et est cumulable avec d’autres aides financières. Il concerne différents services d’aide à la personne, tels que le ménage, mais aussi la garde d’enfants, le soutiens scolaire, l’assistance aux personnes âgées dépendantes, ou encore le pet-sitting, etc. Ce crédit d’impôt est égale à 50% des dépenses effectivement engagées dans une limite annuelle de 12 000€, il faudra donc retirer toutes les subventions et autres aides financières perçues qui ont permis d’employer votre aide à domicile. Il faudra cependant apporter des pièces justificatives à votre demande :

  • l’attestation annuelle délivrée par l’URSSAF, la MSA, le centre national de traitement du CESU ou le centre national de la PAJEMPLOI ;
  • l’attestation annuelle délivrée par votre prestataire de service (le cas échéant) ;
  • si vous demandez à bénéficier de la réduction d’impôt pour emploi d’un salarié au domicile d’un parent (personne âgée) susceptible de bénéficier de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), la décision d’attribution de l’APA ou tout document équivalent attestant du respect des conditions requises, ainsi que l’attestation annuelle délivrée au nom de l’ascendant par l’URSSAF, la MSA ou un organisme déclaré ou agréé.

Plus d'articles

Avoir une aide à domicile : ce que vous ne savez pas

Vous devez vous occuper d’un parent âgé ou d’une personne dépendante, mais vous n’êtes pas disponible à plein temps pour répondre à ses besoins ? L’auxiliaire de vie est là pour accompagner vos proches dans les actes de la vie quotidienne.

Qu’est-ce qu’une aide à domicile ?

Une aide à domicile, ou auxiliaire de vie sociale, est une personne diplômée, en charge de faciliter le quotidien des personnes dépendantes. Il s’agit en général d’aider les personnes âgées ou en situation de handicap à accomplir les actes essentiels de la vie. Cela peut comprendre :

  • l’entretien du logement ;
  • les courses alimentaires ;
  • la préparation des repas, et parfois également la prise du repas à domicile ;
  • l’assistance aux soins d’hygiènes courants et l’habillage ;
  • l’aide au lever et au coucher ;
  • la veille à l’appareillage des personnes handicapées ;
  • l’assistance aux démarches administratives ;
  • ou encore une aide au déplacement (sorties, rendez-vous médicaux, etc).

Une aide à domicile, également peut veiller à la prise des médicaments, mais n’est en revanche pas habilitée à accomplir des soins infirmiers (prise de sang, injections, etc).

Les avantages de l’aide à domicile

Les personnes en perte d’autonomie font souvent face à un certain isolement, et perdent facilement leurs repères. Faire appel à une auxiliaire de vie leur permet de conserver un certain lien social et d’avoir un soutien psychologique. Elle leur permet en effet de continuer à profiter de promenades, de sorties ou encore d’autres activités ludiques (séance de lecture, bingo, jeux de société). Les auxiliaires de vie permettent, enfin, un maintien à domicile de la personne âgée ou dépendante. Elle garde ainsi ses repères, ses habitudes et reste dans le confort de son logement le plus longtemps possible.

Les aides financières

Le seul inconvénient d’une aide à domicile reste peut-être les dépenses importantes qu’elle peut engendrer. Il existe des aides financières de l’état pour l’accès aux services à la personne.

Les frais peuvent être pris en charge par l’Allocation Personnalisée d’Autonomie, et par d’autres organismes tels que la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse, le plus souvent sous conditions de ressources.

L’État permet aussi au particulier employeur, quel que soit ses revenus, de bénéficier d’un crédit d’impôt de 50% des dépenses engagées dans une limite annuelle de 12 000€. Lors de la déclaration, il faudra cependant y retirer des aides précédemment obtenues.

Plus d'articles

Service à la personne : comment choisir le bon prestataire ?

Baby-sitting, aide à domicile, femme de ménage, tous ces métiers font partie des services à la personne. Il n’est pas facile de choisir le bon prestataire en fonction de ses besoins. Voici un guide pour vous aider.

Déterminer vos besoins

La première étape est évidemment de savoir ce dont vous avez besoin. Cette étape va vous permettre de communiquer clairement vos attentes à votre prestataire de service.

La garde d’enfants

Parmi l’un des services à la personne les plus courants, on retrouve évidemment la garde d’enfants. Pour trouver la bonne baby-sitter ou la bonne nounou, définissez d’abord vos besoins en termes :

  • d’horaires : garde toute la journée, accompagnement du matin, sortie d’école, etc,
  • de nombre d’enfants (et leur âge) ainsi de leur contraintes : enfant malade, allergique ou en situation de handicap ;
  • d’activités : accompagnement aux activités extra-scolaires, jeux, prise des repas, bain, soutiens scolaire, etc.

Mais il est également important de vous demandez quelle personnalité conviendra mieux aux caractères de vos enfants : douceur, fermeté, discipline, etc. N’hésitez pas à en faire part à votre agence de services d’aide à domicile.

Faire garder mes enfants par les experts de Jassimile

Les personnes âgées

La population française étant vieillissante, l’aide aux personnes âgées est également une prestation très demandée. Comme les enfants, ces personnes sont particulièrement vulnérables, mais elles sont surtout en perte d’autonomie. Il est donc important de définir en amont avec votre proche les heures de passage de votre auxiliaire de vie, mais aussi les actes essentiels de la vie qu’elle ne peut plus faire elle-même. Cela va vous permettre de définir les contours de la prestation :

  • entretien de la maison ;
  • cuisine et prise des repas ;
  • aide à la mobilité ;
  • assistance aux démarches administratives ;
  • soins d’hygiène ;
  • garde-malade ;
  • ect.

Je souhaite apporter une aide à un senior de mon entourage

L’aide ménagère

Les tâches ménagères sont un sujet sensible au sein d’un foyer. Fatigue, manque de temps ou simplement la volonté de passer plus de moment en famille, les aides ménagères sont une bonne façon de vous soulager de ces corvées. Cependant, les prestations de ménage sont vastes. Il vous revient donc de définir vos besoins.

  • ménage hebdomadaire ;
  • linge et repassage ;
  • ménage de printemps, etc.
  • Il faudra également déterminer avec l’entreprise de service le temps d’intervention et les horaires.Il existe bien d’autres services à la personne : petits travaux, travaux de jardinage, dog sitter, etc. Le processus est le même : déterminer vos besoins !

Je choisis Jassimile pour m’épauler dans la gestion de mon lieu de vie

Poser les bonnes questions

Étant que particulier employeur, vous vous positionnez comme recruteur. N’hésitez pas à poser vos questions à votre service de mise en relation, mais aussi aux intervenants qui viendront chez vous.

Les qualifications et diplômes de l’intervenant

Les personnes qui bénéficient de ce type de services peuvent être des personnes dépendantes et fragiles. Votre intervenant doit donc être formé et posséder un minimum d’expérience dans le domaine. Par exemple, le baby-sitting ponctuel peut-être effectué par une étudiante formée par son organisme et qui possède de l’expérience, en revanche la garde d’un enfant en bas-âge pendant la journée requiert au minimum un CAP Petite Enfance. Il en est de même pour votre auxiliaire de vie sociale (diplôme d’Etat d’accompagnant éducatif et social (DEAES)) ou votre femme de ménage (Bac pro hygiène et environnement).

La continuité du service

Assurez-vous auprès de votre interlocuteur, qu’en cas de congés maladie ou de départ en vacances de votre aide à domicile, le relais sera assuré par le prestataire de service, en particulier s’il s’agit de personnes âgées dépendantes.

Le coût de la prestation

Après avoir évalué vos besoins et délimité l’intervention avec l’agence, demandez un chiffrage précis. N’oubliez pas cependant que vous pouvez bénéficier d’avantages fiscaux, (crédit d’impôt de 50 % des sommes engagées) ou encore d’aide financière comme l’APA.

Jassimile vous propose des services à la personne de qualité sur la région de Nantes et ses environs. Nos prestations sont adaptées à vos besoins pour vous permettre une plus grande flexibilité et la création d’un lien de confiance solide.

Plus d'articles

Aide ménagère : comment bien choisir sa femme de ménage ?

Vous êtes débordé par les tâches ménagères et vous souhaitez libérer plus de temps pour profiter de votre famille ? La solution idéale est d’embaucher une employée de maison. Trouver une femme de ménage compétente et sérieuse est parfois compliqué. Comment choisir la bonne personne ?

Lister vos besoins

La première chose à faire est évidemment de lister vos besoins, en fonction de votre situation, de la taille de votre maison et de votre budget :

  • Si vous vivez seul ou à deux, dans un appartement entre 50 m2 et 80 m2 : vous pouvez faire appel au service d’une femme de ménage une fois toutes les deux semaines à une fois toutes les semaines, en moyenne. Il faudra compter environ 2 heures de travail.
  • Si vous avez une famille avec deux ou trois enfants et une maison de 80 m2 à 100 m2 : il faudra prévoir quelqu’un pour votre ménage à domicile au moins une fois par semaine, pendant 2 à 3 heures. Pour les maisons de plus de 100 m2, l’idéal est de prévoir le ménage au moins 2 fois par semaine.

Une femme de ménage assure en général l’entretien courant de votre domicile. Elle passe l’aspirateur et fait la poussière. Elle passe la serpillière et désinfecte les meubles et les petits objets. Elle nettoie et désinfecte cuisine, la salle de bain et les toilettes. Elle s’occupe également du nettoyage des vitres. Sur demande, elle s’occupe aussi de l’entretien du linge et de son repassage. Cette option est généralement considérée comme une prestation supplémentaire.

Demandez un entretien avec votre femme de ménage

N’hésitez pas à convoquer votre intervenante en entretien. Une bonne femme de ménage se doit de posséder quelques qualités essentielles :

    • le sens de l’organisation : il est important que votre aide à domicile sache s’organiser dans l’accomplissement des travaux ménagers, afin de ne rien oublier. N’hésitez pas à lui confier la liste des tâches à executer pour l’entretien de la maison.
    • la confiance : votre femme de ménage à domicile se doit d’être irréprochable. Il n’est pas facile de laisser les clés de chez soi à quelqu’un qu’on connaît peu. Assurez-vous qu’il s’agit d’une personne de confiance.
    • la discrétion : elle se doit également de rester discrète et de respecter votre vie privée. Elle ne doit pas vous gêner, en particulier si vous êtes présent au moment de son passage.

Ainsi, pour être sûr de faire le bon choix, posez à votre future aide ménagère à domicile quelques questions qui vous aideront à la cerner et à savoir si elle correspond à vos attentes :

      • Depuis combien de temps est-elle femme de ménage ?
      • Comment s’organise-t-elle dans son travail ?
      • Sait-elle respectée les heures de ménage imposées ?
      • Sait-elle travailler avec des produits de nettoyage écologiques ?
      • Quels sont les aspects de son travail qu’elle apprécie ?

Faites appel à une agence de services à la personne

Ces organismes de prestation de service sont spécialisées dans les besoins sanitaires et sociaux des particuliers et des entreprises. Ils possèdent les outils et les compétences adéquates au recrutement des intervenantes expérimentées. Ces agences ont par exemple la capacité de répondre rapidement à votre requête qu’il s’agisse d’une mission de ménage régulier ou d’un besoin ponctuel. Jassimile se présente comme un partenaire de confiance pour vous aider dans la gestion quotidienne de votre habitat : nos équipes sont à votre disposition pour vous dégager du temps libre sans contraintes.

Jassimile vous permettra aussi de gagner du temps en s’occupent pour vous des démarches administratives ou en vous renseignant sur vos droits en matière de réduction d’impôt.

Plus d'articles

Garde partagée : comment gérer les fêtes de fin d’année ?

Faire garder vos enfants à domicile pendant le réveillon de la Saint-Sylvestre est difficile : trouver une baby-sitter de confiance à un tarif raisonnable, c’est souvent le parcours du combattant pour les parents. Notre agence de garde d’enfants Jassimile propose la garde partagée pour vous faciliter la vie.

La garde partagée pour une organisation simplifiée

Le réveillon est certainement la soirée de l’année la plus compliquée à organiser, en particulier pour la garde des enfants. Il est plus compliqué de trouver une nounou à domicile fiable pour la soirée. Beaucoup préfèrent, comme vous, profiter de leur soirée. Le choix de votre mode de garde devient donc rapidement limité.

Jassimile propose une solution de garde à domicile qui permet de faire garder plusieurs enfants (de familles différentes) par la même intervenante : la garde partagée. Elle présente de nombreux avantages pour l’organisation de votre soirée :

    • nous nous chargeons de trouver une babysitter fiable pour vous : vous n’avez plus à vous en soucier ;
    • l’intervenant respecte vos critères : expérimentée, ponctuelle, diplômé·e (BAFA, ASSMAT,…), etc. ;
    • un service de garde flexible : la garde peut se faire sur le lieu de la soirée ou au domicile d’une des familles, pour quelques heures ou jusqu’au petit matin ;
    • Votre enfant passe aussi une soirée agréable avec des enfants de son âge et dans un cadre familier, le cas échéant.

La garde partagée pour réduire les coûts

Le babysitting collectif permet aussi de réduire les frais de garde pour toutes les familles présentes à la soirée. Le soir du réveillon, la demande est souvent plus forte que l’offre, ce qui peut vite faire grimper les prix. La garde partagée vous permet de diviser la rémunération de la baby-sitter avec les autres parents. En outre, en tant que particulier employeur, il est également possible de déduire cette dépense de vos impôts.

Bon à savoir !

La soirée du réveillon est une soirée spéciale qui mérite d’être réussie. Nous vous donnons quelques conseils pour qu’elle reste un plaisir, pour vous et vos enfants.

Combien de baby-sitters prévoir ?

S’il y a beaucoup d’enfants à faire garder, par mesure de sécurité et par confort pour vos têtes blondes, il faudra prévoir plusieurs intervenantes. Tout dépend du nombre d’enfants à garder et de leurs âges :

      • Il est conseillé de faire garder vos enfants au moins jusqu’à leur 11 ou 12 ans, en fonction de leur maturité.
      • Pour les enfants de moins de 3 ans : prévoir une nourrice pour 3 jeunes enfants ;
      • Pour les enfants de 3 à 7 ans : prévoir une baby-sitter pour 5 enfants ;
      • Pour les enfants de plus 7 ans : prévoir une nounou pour 8 à 10 enfants.

Des idées pour la soirée des enfants

Vos enfants ont également le droit de passer un bon moment. Vous pouvez prévoir quelques petites choses pour adoucir leur soirée, loin de papa et maman :

      • une déco sympathique : guirlandes, chapeaux pointus, cotillons et déguisements ;
      • une playlist pour danser (jusqu’à 22h max), spécialement conçue pour eux !
      • un film d’animation à visionner “comme au cinéma” : un vidéo-projecteur, un mur blanc, quelques chaises confortables et du pop-corn ou des bonbons.
      • des jeux collectifs et festifs : les chaises musicales, le loup-garou, une chasse aux trésors ou encore une pêche à la ligne pour gagner des petits cadeaux.

Faites confiance à Jassimile pour veiller sur vos enfants le temps des fêtes de fin d’année !

Plus d'articles

Comment bien choisir la nounou pour mon enfant ?

Demander ses références

Afin de mieux choisir une nounou sachez que faire appel à une nourrice diplômée (BAFA, BTS petite enfance, etc) est toujours un plus. Ce qui compte avant tout, c’est son expérience avec des enfants. Demander des références aux candidates est une étape incontournable. N’hésitez pas à contacter les parents pour qui elle a travaillé, ils seront à même de vous renseigner :

  • sur ses valeurs et son éducation ;
  • sa ponctualité et son sérieux ;
  • sur sa façon d’interagir avec les enfants ;
  • sur la perception de leurs enfants : finalement ceux sont les premiers concernés, il ne faut pas hésiter à leur poser la question. Si un attachement s’est créé, c’est un général plutôt bon signe.

S’assurer qu’elle est formée aux premiers secours

Si votre nounou à domicile est diplômée, elle aura déjà reçu une formation aux premiers secours. Soyez simplement sûr que ses connaissances sont à jour : en particulier en ce qui concerne les empoisonnements, les blessures graves et les méthodes d’Heimlich et de Mofenson (pour les nourrissons).

De même, si la baby-sitter n’a pas de diplôme particulier, demandez-lui si elle possède au moins un brevet de secourisme (PSC1). Sachez que La Croix Rouge Française dispense également des modules supplémentaires relatifs aux premiers secours chez les enfants et jeunes enfants (IPSEN). Même pour un baby-sitting occasionnel en soirée, il est fondamental qu’elle sache comment réagir en cas d’accident.

Vérifiez que le “feeling” passe bien avec vous et votre enfant

Il s’agit d’un critère essentiel. Si vous ne sentez pas d’affinités avec la future nourrice ou que vous avec une réticence, suivez votre instinct. Cela ne peut pas bien se passer, s’il y a une méfiance dès le départ.

Assurez-vous aussi que le courant passe bien entre votre intervenante et vos enfants. C’est d’autant plus important, si votre enfant à plus de 2 ou 3 ans. C’est une chose de savoir s’occuper d’un enfant, mais la personnalité de ce dernier ne sera pas forcément en harmonie avec celle de votre baby-sitter. Chaque enfant est différent. Ils doivent bien s’entendre ! Faites-les interagir et observez avant de choisir la nounou.

Choisir une nounou qui vit à proximité de chez vous

En ce qui concerne la garde d’enfant, la flexibilité et la disponibilité sont des critères importants. Si votre nourrice habite près de chez vous, c’est un véritable atout. D’une part cela limite les retards. D’autre part, si vous avez un besoin de garde ponctuelle de dernière minute, elle sera plus à même d’y répondre si votre domicile se trouve proche du sien.

Rencontrer plusieurs nounous

C’est la base du recrutement, qu’il s’agisse d’un emploi de bureau ou de garde d’enfants !
Pour savoir si une personne vous convient parfaitement, il faut en rencontrer plusieurs. Cela a l’avantage de vous permettre de mieux cerner ce que vous attendez de votre nourrice, surtout s’il s’agit de la première fois.

Définir ensemble l’étendue de la mission

Il est important de discuter avec votre baby-sitter de ce qui est attendu d’elle, et de ce qu’elle se sent capable de faire. Vous pouvez notamment voir avec elle :

  • S’il y a plusieurs enfants à garder, il faut qu’elle soit à l’aise avec l’idée de gérer la fratrie seule. Si vous envisagez une garde partagée avec une autre famille, elle doit aussi être sûre de pouvoir gérer ;
  • les tâches à accomplir : accompagnement du matinsortie d’école, activités périscolaires, préparation et prise des repas, prise du bain, etc. ;
  • les limites que vous souhaitez imposer et vos besoins : horaires atypiques, garde bilingue, temps d’écran, votre conception de l’éducation de vos enfants, etc.

Vous pouvez également convenir d’une période d’essai avec la nouvelle intervenante, afin de vous laisser la possibilité de confirmer ou infirmer votre choix.

Vous êtes à la recherche d’une nounou ? Consultez ici nos offres de garde d’enfants !

Plus d'articles

Rentrée 2020 : quels changements en matière de garde d’enfant ?

Quels sont les impacts du prélèvement à la source ?

Depuis janvier 2020, les parents-employeurs ainsi que les employés à domicile sont prélevés à la source. De ce fait, les familles auront deux options pour verser le salaire de leurs nounous à domicile :

  • La première se fait en trois temps. D’abord, il faut informer Pajemploi, ou le Cesu, du salaire de l’employé. Ensuite, il faut attendre la réponse de la plateforme sur le montant des cotisations sociales dues et celui de l’impôt prélevé à la source. Enfin, en déduisant ces deux sommes, les parents peuvent verser le salaire correct à leur nounou.
  • La seconde, plus simple, est de confier le versement à Pajemploi. La plateforme effectuera elle-même le paiement : elle retiendra du salaire le montant de l’impôt sur le revenu (le reversant au fisc), puis rémunérera directement l’employé à domicile.

Bon à savoir, l’Urssaf a également mis en place une collaboration avec des plateformes de service à domicile (telles que Yoopies ou Youpijob) pour simplifier les démarches. Sur le même principe, les plateformes se chargent, mois après mois, de calculer le salaire de la nounou.

Il faut savoir qu’en 2020, les heures supplémentaires ne sont toujours pas correctement défiscalisées par la plateforme Pajemploi. Depuis 2019, la plateforme n’a pas encore mis à jour son système. Il faudra malheureusement encore attendre pour que cela soit régularisé.

Comment bénéficier d’un crédit d’impôt ?

Pour bénéficier de cette aide, il faut remplir plusieurs conditions. Que ce soit pour une garde hors domicile ou au domicile, l’enfant doit avoir moins de 6 ans au 1ᵉʳ janvier 2020. Il doit également être né en 2012, ou après, lors de la déclaration des revenus 2018.

Le montant de ce crédit est à hauteur de 50 % des frais de garde (hors nourriture et aides familiales liées à la garde d’enfant). Les dépenses de garde comprennent les salaires et les cotisations sociales perçues par la personne qui garde l’enfant.

L’ensemble des dépenses est limitée à 2 300€ par enfant, ou 1 150€ pour un enfant en garde alternée ou charge partagée.
Le crédit d’impôt de frais de garde est donc de 1 150€, ou 575€ en cas de garde alternée.

Le libre choix du mode de garde revu à la hausse

Depuis début janvier 2020, le montant du libre choix de mode de garde reste complet jusqu’à ce que l’enfant entre en école maternelle.
De ce fait, cette somme ne sera pas divisée par deux dès ses 3 ans, mais à partir du 31 août de la même année.

En plus de cela, le complément libre choix du mode de garde est légèrement rehaussé pour les parents avec un enfant en situation de handicap.
En effet, un enfant atteint d’un handicap nécessite un suivi adapté pour lui permettre de s’épanouir. Pourtant, peu de modes de garde collectifs leur conviennent, ce qui oriente les parents vers des solutions de garde individuels. Cette option, étant déjà plus onéreuse pour un enfant sans handicap, l’est encore plus pour un enfant handicapé, de par le soin particulier à lui apporter.

Par conséquent, le gouvernement a mis en place une majoration de 30 % pour aider les parents à trouver plus facilement des places pour leurs enfants en situation de handicap.

Vous souhaitez des informations complémentaires ? Vous avez des questions ? Contactez-nous 🙂

Plus d'articles

Les consignes à respecter pour le métier de garde d’enfants à domicile

Créer un lien avec l’enfant ou les enfants sous sa garde

Pour que la garde au domicile des parents se passe au mieux, l’auxiliaire parentale doit créer un lien de confiance avec l’enfant. Effectivement, en créant ce lien, l’enfant aura moins de mal à faire la transition entre les parents et la personne qui le garde le reste de la journée. Il sera aussi plus enclin à écouter sa nounou et donc à s’épanouir grâce à elle.

La rigueur

Avec la charge d’un ou plusieurs enfants (le nombre d’enfants est à déterminer au préalable), du lundi au vendredi, l’auxiliaire de vie doit faire preuve de rigueur. La personne doit être organisée dans son emploi du temps ainsi que dans celui de l’enfant, et pouvoir gérer les situations du quotidien à la perfection.

La surveillance constante

La nounou à domicile doit être en mesure de surveiller en permanence l’enfant et son environnement.

À l’intérieur du domicile des parents, elle doit être en capacité d’analyser les éléments dangereux pour l’enfant et les mettre hors de portée (si possible) ou limiter les actions de ce dernier près d’eux. Par exemple : faire en sorte que les produits ménagers et toxiques pour la santé de l’enfant soient en hauteur, faire attention aux prises et angles pointus, faire attention aux jeux avec lesquels l’enfant joue (pour éviter l’étouffement), etc.

À l’extérieur, il faut également faire attention à l’environnement de l’enfant. Toutes les plantes et animaux doivent être surveillés pour empêcher les étouffements, les empoisonnements et les blessures. Si la famille possède une piscine dans leur jardin, bien vérifier que la barrière de sécurité soit fermée et que la piscine soit recouverte d’une bâche (s’il y en a une). En balade, l’auxiliaire parentale doit être en mesure de surveiller et de protéger l’enfant si besoin, etc.

Évidemment, dès qu’un problème de santé ou autre survient, la personne doit immédiatement avertir les autorités compétentes.

Le respect des règles parentales

Dans l’éducation de leurs enfants, les parents mettent en place des consignes que les enfants, et eux-mêmes, doivent appliquer et respecter. Ces consignes doivent également être suivies par la nounou à domicile, qui doit garder un espace de vie identique (le plus possible) pour ne pas changer les habitudes de vie de ou des enfants.

Par exemple : limiter le temps de jeux-vidéos ou de télévision, limiter les sucreries, faire sortir les enfants dans le jardin au moins 15 minutes par jour, etc.

Aider au développement de l’enfant

Le métier de l’auxiliaire de vie consiste également à contribuer au développement de l’enfant. Effectivement, la personne doit être capable de permettre à l’enfant de se développer tant au niveau physique que mental.
Pour cela, elle peut lui proposer des jeux qui stimuleront l’enfant, des activités physiques en extérieur (adaptées à son âge), des activités musicales et bien d’autres choses. Le but est de faire grandir l’enfant tout en le distrayant, pour lui permettre de s’épanouir.

La communication

La nounou à domicile doit nouer un lien avec l’enfant qu’elle garde, mais aussi avec les parents. Créer un certain lien avec eux permettra à la personne d’être plus à l’aise en leur présence. Cela lui permettra ainsi d’aborder plus facilement les sujets concernant l’enfant et les aménagements de la maison.

Par exemple : le comportement de l’enfant avec les autres, la sécurité à la maison, les choses à mettre en place pour que l’enfant s’épanouisse plus aisément, etc.

Plus d'articles

5 conseils pour lâcher prise lorsque je fais garder mon enfant

1. Choisir la bonne nounou

Cela paraît évident, mais c’est primordial. Pour avoir l’esprit tranquille, il faut avoir pleinement confiance en votre baby-sitter. Vous allez laisser votre enfant à quelqu’un qu’apriori vous ne connaissez pas vraiment. Il est important de vérifier quelques points :

  • Son expérience : n’hésitez pas à lui demander des références ou à vous faire recommander quelqu’un. Votre nounou doit avoir l’habitude de s’occuper d’enfants. Si elle possède un diplôme dans la petite enfance, c’est clairement un plus.
  • Un casier judiciaire vierge (bulletin n°3) : ce n’est pas une garantie absolue, mais cela permet d’avoir une idée du sérieux de la personne. Votre futur babysitteur peut le demander en quelques clics en ligne.
  • La possession d’un brevet de secourisme : il est préférable que votre garde d’enfants sache pratiquer les gestes de premiers secours. Le PSC1 est donc un plus. Des formations complémentaires pour les premiers secours aux enfants et aux nourrissons sont aussi dispensées par la Croix Rouge.
  • Le feeling avec vous et l’enfant : il faut que le courant passe bien entre vous et la baby-sitter, mais surtout entre la baby-sitter et votre enfant. Il doit se sentir en sécurité et que leurs interactions soient naturelles. Vous pouvez, par exemple, lors d’un entretien, lui demander de rester pour observer leurs échanges.

2. Préparer le déroulement de la soirée avec votre baby-sitter

La baby-sitter ne peut pas deviner l’éducation que vous souhaitez donner à votre enfant. Pour être sûr que tout se passe bien, n’hésitez pas à la faire venir un peu en avance. Déterminez avec elle, d’une part, les horaires auxquels est habitué votre enfant (diner, coucher, etc), d’autre part, le cadre que vous souhaitez poser : temps d’écran, régimes et allergies alimentaires (le cas échéant), le rituel du coucher, etc. Montrez-lui aussi, s’il a lieu, comment se servir de votre équipement de cuisine pour la préparation des repas.

3. Afficher les numéros importants chez vous

S’il est primordial que votre nounou ait votre propre numéro à portée de main, nous vous conseillions d’afficher également d’autres numéros utiles en cas de problème :

  • le numéro du lieu où vous vous rendez ;
  • le numéro des Pompiers et du SAMU : 18, 15 ou 112 (EUROPE) ;
  • le numéro du centre anti-poison de votre région ;
  • le numéro de SOS Médecins (soirs et week-ends) ou de votre pédiatre (journée).

Votre nourrice pourra réagir rapidement et prévenir les bonnes personnes en cas de danger pour la santé de votre enfant.

4. Faciliter la séparation !

Pour que tout se passe bien pour votre enfant, l’idéal est de normaliser cette courte séparation. Évitez de dramatiser la situation ! Lui dire toutes les 5 min qu’il va vous manquer lui montre qu’il se passe quelque chose d’anormal. Cependant, certains jeunes enfants peuvent, quoi qu’il arrive, mal vivre la séparation (au début). Dans ce cas, mieux vaut le coucher avant l’arrivée de la baby-sitter. Informez-le que papa et maman ne seront pas là s’il se réveille dans la nuit, mais que quelqu’un sera là pour s’occuper de lui en cas de besoin.

5. Profiter de votre moment

Pendant votre sortie sans enfant, profitez de l’instant présent. Des parents détendus font des enfants heureux. Votre bien-être est aussi important pour lui, qu’il l’est pour vous. Dites-vous donc que vous sortez aussi pour votre enfant !

Plus d'articles