5 conseils pour lâcher prise lorsque je fais garder mon enfant

1. Choisir la bonne nounou

Cela paraît évident, mais c’est primordial. Pour avoir l’esprit tranquille, il faut avoir pleinement confiance en votre baby-sitter. Vous allez laisser votre enfant à quelqu’un qu’apriori vous ne connaissez pas vraiment. Il est important de vérifier quelques points :

  • Son expérience : n’hésitez pas à lui demander des références ou à vous faire recommander quelqu’un. Votre nounou doit avoir l’habitude de s’occuper d’enfants. Si elle possède un diplôme dans la petite enfance, c’est clairement un plus.
  • Un casier judiciaire vierge (bulletin n°3) : ce n’est pas une garantie absolue, mais cela permet d’avoir une idée du sérieux de la personne. Votre futur babysitteur peut le demander en quelques clics en ligne.
  • La possession d’un brevet de secourisme : il est préférable que votre garde d’enfants sache pratiquer les gestes de premiers secours. Le PSC1 est donc un plus. Des formations complémentaires pour les premiers secours aux enfants et aux nourrissons sont aussi dispensées par la Croix Rouge.
  • Le feeling avec vous et l’enfant : il faut que le courant passe bien entre vous et la baby-sitter, mais surtout entre la baby-sitter et votre enfant. Il doit se sentir en sécurité et que leurs interactions soient naturelles. Vous pouvez, par exemple, lors d’un entretien, lui demander de rester pour observer leurs échanges.

2. Préparer le déroulement de la soirée avec votre baby-sitter

La baby-sitter ne peut pas deviner l’éducation que vous souhaitez donner à votre enfant. Pour être sûr que tout se passe bien, n’hésitez pas à la faire venir un peu en avance. Déterminez avec elle, d’une part, les horaires auxquels est habitué votre enfant (diner, coucher, etc), d’autre part, le cadre que vous souhaitez poser : temps d’écran, régimes et allergies alimentaires (le cas échéant), le rituel du coucher, etc. Montrez-lui aussi, s’il a lieu, comment se servir de votre équipement de cuisine pour la préparation des repas.

3. Afficher les numéros importants chez vous

S’il est primordial que votre nounou ait votre propre numéro à portée de main, nous vous conseillions d’afficher également d’autres numéros utiles en cas de problème :

  • le numéro du lieu où vous vous rendez ;
  • le numéro des Pompiers et du SAMU : 18, 15 ou 112 (EUROPE) ;
  • le numéro du centre anti-poison de votre région ;
  • le numéro de SOS Médecins (soirs et week-ends) ou de votre pédiatre (journée).

Votre nourrice pourra réagir rapidement et prévenir les bonnes personnes en cas de danger pour la santé de votre enfant.

4. Faciliter la séparation !

Pour que tout se passe bien pour votre enfant, l’idéal est de normaliser cette courte séparation. Évitez de dramatiser la situation ! Lui dire toutes les 5 min qu’il va vous manquer lui montre qu’il se passe quelque chose d’anormal. Cependant, certains jeunes enfants peuvent, quoi qu’il arrive, mal vivre la séparation (au début). Dans ce cas, mieux vaut le coucher avant l’arrivée de la baby-sitter. Informez-le que papa et maman ne seront pas là s’il se réveille dans la nuit, mais que quelqu’un sera là pour s’occuper de lui en cas de besoin.

5. Profiter de votre moment

Pendant votre sortie sans enfant, profitez de l’instant présent. Des parents détendus font des enfants heureux. Votre bien-être est aussi important pour lui, qu’il l’est pour vous. Dites-vous donc que vous sortez aussi pour votre enfant !

Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *