15 ans à votre service, Merci de votre confiance !

l’Allocation de solidarité aux personnes âgées

L’Aspa, ou minimum vieillesse, est une allocation qui a pour objectif de garantir à l’ensemble des retraités le minimum vital. Le montant de l’allocation varie selon les ressources du ou des retraités. Elle est versée aux plus de 65 ans.

Pour 2020, le montant maximum de l’Aspa pour une personne seule est de 10 838,40 euros l’an soit 903,2 euros par mois contre 868,2 euros en 2019 et 833,20 euros par mois en 2018).Pour un couple de bénéficiaires, le montant est 16 826,64 euros par an soit 1 402,22 euros par mois (contre 1 347,88 euros par mois en 2019 et 1 293,54 euros par mois en 2018). Les personnes n’ayant jamais travaillé peuvent percevoir le minimum vieillesse.

Il faut avoir plus de 65 ans pour la percevoir, sauf cas exceptionnels, et toucher des ressources mensuelles inférieures à 870 € pour une personne seule et à 1 350 € pour un couple.

Les personnes âgées en retraite anticipée pour cause de pénibilité ou de handicap peuvent de leur côté obtenir l’Allocation supplémentaire d’invalidité en cas de ressources mensuelles inférieures à 725 € pour un célibataire et à 1 270 € pour un couple. Dans les deux cas, le montant varie selon les revenus du foyer.

Pour les retraités qui vivent dans en établissement d’hébergement pour personnes âgées ou chez un proche accueillant ont, eux, droit à l’aide sociale à l’hébergement dès lors que leurs ressources sont inférieures au montant des frais d’hébergement. Accordée par le centre communal d’action sociale, l’ASH n’a pas de montant fixe, elle vise seulement à couvrir les frais d’hébergement que le résident ne parvient pas à assumer.

Quelles aides au logement pour les retraités

Les citoyens retraités peuvent accéder aux mêmes aides au logement que le reste de la population :

L’Aide personnalisée au logement APL, l’Allocation de logement sociale ALS et l’Allocation de logement à caractère familial ALF. Les trois varient selon les ressources et sont accessibles aux personnes vivant en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. L’aide la plus courante est l’APL qui bénéficie aux retraités locataires d’un logement conventionné, et aux retraités emprunteurs ayant acheté leur résidence principale dans le cadre d’un conventionné. L’ALS quant à elle s’adresse aux retraités qui ne peuvent pas prétendre à l’APL. Beaucoup moins connue, l’ALF est destiné aux retraités qui vivent dans le logement avec un ascendant de plus de 65 ans à leur charge, généralement un parent en perte d’autonomie.

Le RSA pour les retraités

Les retraités de plus de 65 ans ont davantage intérêt à demander le minimum vieillesse, bien plus élevé que le revenu de solidarité active. En théorie, rien n’empêche les retraités de faire une demande de RSA, mais toutefois, en pratique, le cumul retraite et RSA est quasi impossible.

En effet, les plafonds de ressources de cette aide sociale étant très bas, environ 560 € pour un célibataire et 840 € pour un couple la pension de retraite est incluse dans le calcul.

La prime de Noël existe-t-elle pour les petites retraites

la prime de Noël, Créée en 1998, était supposée être une mesure temporaire pour aider les familles modestes au moment des fêtes, mais elle a ensuite été reconduite tous les ans. Elle est attribuée aux retraités bénéficiaires de l’Allocation équivalent retraite AER, ce qui concerne à peine 40 000 personnes en France. Son montant est fixe, quelle que soit la composition du foyer, et elle est versée automatiquement sans avoir à effectuer de démarches.

  Retour à la page d'accueil