aides-pour-la-garde-d'enfants

De quelles aides peut-on bénéficier pour la garde d’enfants ?

Vous souhaitez faire garder vos enfants, mais craignez d’alourdir votre budget ? Des aides à la garde ont heureusement été prévues pour vous soutenir dans ces dépenses. Mais encore faut-il les connaître et savoir comment s’y prendre pour en bénéficier.

CMG, AGEPI, CESU : ces acronymes ne vous disent rien ? Pas de panique, nous vous aidons à y voir plus clair !

Quels sont les critères d’éligibilité des aides à la garde d’enfant ?

CMG

Le CMG, aussi appelé « complément de libre choix du mode de garde », prend en charge jusqu’à 85 % de vos frais de nounou. Cette aide vous est versée par la CAF ou la MSA, selon le régime dont vous dépendez. Son montant varie en fonction du nombre d’enfants à charge, de leur âge, des revenus de votre foyer ainsi que du mode de garde sélectionné. La garde à domicile est concernée par cette prise en charge. Toutefois, certains critères doivent être respectés pour y avoir droit :

  • Vous remplissez les conditions générales pour bénéficier des prestations familiales.
  • L’enfant gardé le plus jeune doit avoir moins de 6 ans.
  • Le nombre d’heures de garde doit atteindre 16 h par mois.
  • L’assistante maternelle sélectionnée doit être agréée par le Conseil Départemental.
  • Vous devez avoir une activité professionnelle, qu’elle soit salariée ou non.

L’AGEPI

L’aide à la garde d’enfant pour parent isolé (Agepi) vise à soutenir la reprise d’activité des parents se trouvant en situation d’isolement. Pour en faire la demande, il vous faut obligatoirement avoir la garde et la charge d’un ou plusieurs enfants ayant moins de 10 ans. Vous êtes concerné si vous vous trouvez dans l’une de ces situations :

  • Vous êtes demandeur d’emploi.
  • Vous êtes en reprise d’emploi dans le cadre d’un emploi avenir en cours.
  • Vous avez repris une formation.
  • Vous n’êtes pas indemnisé par Pôle Emploi.
  • votre mairie ;
  • votre conseil départemental ou régional ;
  • votre entreprise par le biais des chèques CESU ;
  • votre contrat de mutuelle.Vous touchez une allocation chômage égale ou inférieure à 29,38 €.

    Les autres aides

    D’autres aides à la garde d’enfant ont été créées pour vous soutenir dans ces dépenses. Celles-ci vous peuvent vous être proposées par :

    Quelles sont les démarches à réaliser pour obtenir les aides à la garde d’enfant ?

    Concernant le CMG, la demande est à faire à votre CAF ou MSA. Vous avez le choix de l’envoyer par courrier ou par le biais votre espace en ligne.

    L’AGEPI doit être demandée à votre Pôle Emploi dans le mois qui suit votre reprise d’activité.

    Enfin, les autres aides comportent des démarches particulières qu’il est complexe de résumer de manière exhaustive. Veillez donc à bien vous renseigner directement auprès des structures concernées.

    Comment déclarer la garde d’enfant sur ses impôts ?

    Déclarer vos frais de garde à domicile vous permet de profiter d’un crédit d’impôt égal à 50 % des dépenses effectuées durant l’année d’imposition. Celles-ci sont limitées à hauteur de 12 000 €. Le plafond est toutefois majoré de 1500 € par enfant. Aussi, sachez que les aides perçues (CMG, AGEPI, etc.) doivent être déduites de la somme que vous déclarez à la case 7DB de votre déclaration de revenus.

     

     

     

     

     

     

     

Plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 4 =