Un nouvel agrément pour les accueillants familiaux

Un récent décret vient de préciser la procédure d’agrément pour les accueillants familiaux de personnes âgées ou handicapées. Le Conseil départemental devra vérifier qu’ils respectent les 41 critères du référentiel d’agrément national.

C’est un portrait en 41 traits que dresse ce récent décret. 41 critères à respecter pour pouvoir bénéficier de l’agrément d’accueillant familial. L’accueil familial à titre onéreux constitue, pour les personnes âgées ou en situation de handicap, une solution à mi-chemin entre le maintien à domicile et la vie en établissement.

Il leur garantit un hébergement en chambre individuelle et une prise en charge plus ou moins étendue, incluant jusqu’à l’assistance dans les actes essentiels de la vie quotidienne, selon le contrat conclu. En 2013, près de 10 000 accueillants familiaux rémunérés hébergeaient quelque 15 000 personnes âgées ou handicapées.

Renforcer la qualité et la sécurité de l’accueil

Pour avoir le droit de les recevoir, les accueillants familiaux doivent obligatoirement être agréés par le Conseil départemental. Mais jusqu’à présent, les conditions à remplir étaient extrêmement vagues.

La loi d’adaptation de la société au vieillissement, adoptée en décembre 2015, prévoyait que soient définis des critères d’agrément. Ce que vient de faire le décret du 19 décembre 2016. L’objectif ? Renforcer la qualité et la sécurité de l’accueil afin de développer ce dispositif.

Source : www.faire-face.fr

Plus d'articles